Présentation:



"Soledad" est sans aucun doute la série la plus personnelle de Tito. Il y réalise un travail de mémoire dans des fictions, toujours traitées avec beaucoup de réalisme. 
Le décor, c’est Soledad, inspiré du village de Castille où est né l’auteur. Tito raconte des histoires d’hommes et de femmes, des histoires de souffrances, de passions sur fond de guerre civile vécue au quotidien, loin de ses aspects spectaculaires.

Tome 1: "Le dernier bonheur"





Le dernier bonheur est le premier volume de la chronique du village de Soledad.
À l’heure de la démocratie, les anciens de Soledad regrettent parfois le temps de Franco et résistent aux changements, dans une atmosphère mêlée de traditions, de couardise et d’une certaine hypocrisie. La vieille Sarah est mal comprise de ses compagnes, qui parlent d’elle sans relâche dès qu’elle a le dos tourné. Marco revient après quinze ans d’absence et perd ses illusions. Adolfo ne peut plus vivre avec sa conscience...
Le dernier bonheur est l’occasion d’une incursion dans un monde étrange, hors du temps, presque figé et pourtant animé de toutes les passions.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...